- Spécial Covid 19-

PRECIEUX CONSEILS POUR ACCOUCHER SEREINEMENT DANS CE CONTEXTE DIFFICILE 

A situation exceptionnelle mesures exceptionnelles : 

  • Absence des pères en salle d’accouchement 

  • Père seulement présent pour l’expulsion 

  • Séjour à la maternité sans eux

  • Retour précoce à la maison  

Malheureusement loin de l’idée que l’on se faisait de son accouchement premier ou non.

 

Sage-femme et maman j’ai bien conscience que les nouvelles mesures sont un déchirement pour tous et toutes. 

Je vais essayer de mon mieux de vous accompagner et de vous proposer des solutions qui pourront améliorer le stress et l’absence des papas. Loin des yeux mais bien présents malgré tout … 

A la maison 

Le début du travail avant le départ à la maternité c’est bien avec votre conjoins que vous allez être. 

Tous les exercices vus durant les cours pourront être réalisés avec lui avant votre départ à la maternité.

 

Nb pour les papas : 

  • Aidez la à respirer, postez-vous en face ou à côté d’elle et respirez ensemble : grande inspiration par le nez, long souffle par la bouche durant toute la durée de la contraction. 

  • Accompagnez la durant les contractions en la berçant, la massant, en l’aidant à s’étirer, se dandiner. 

  • Répétez lui qu’elle va y arriver, que vous êtes là et fière d’elle

CAS N° 1 : PRESENCE DES PAPAS EN SALLE AUTORISEE : 

Dans ce cas rien ne change hormis le fait qu’ils ne pourront pas sortir du tout de la salle d’accouchement et qu’ils doivent sonner pour aller aux toilettes. 

Donc messieurs un conseil, prévoyez aussi un sac pour vous car le travail peut être long. 

  • DE QUOI BOIRE (eau, jus de fruit, thermos de café,  et oui la bière n’est pas encore permise) 

  • De QUOI MANGER (grignotage bien sûr mais aussi de quoi tenir plus de 12H : sandwich,  casse-croute …)

  • DE QUOI VOUS RAFFRAICHIR : pourquoi pas une brosse à dent je ne parle bien sûr pas d’arriver avec votre plumeau à barbe) 

  • DE QUOI VOUS DIVERTIR : même si votre activité en étant présent sera d’accompagner votre femme dans ce moment et dans la gestion des contractions, une fois la péridurale posée le temps peut être long)

  • DE QUOI CHARGER LE TELEPHONE 

  • MOUCHOIRS OBLIGATOIRES (et oui vous allez verser votre petite larme j’en mets ma main à couper)

  • NICORETTE ET PATCH NICOTINIQUE pour les fumeurs … Et oui il vous sera interdit de fumer à la fenêtre. 

CAS N°2 : PRESENCE DU PAPA SEULEMENT POUR LA SORTIE DU BEBE :

Et oui aussi étrange que cela puisse paraître certaines maternités autorisent le papa juste et seulement juste pour la sortie du bébé. 

Vous allez donc attendre en salle  d’attente durant ces longues heures et être appelé pour la poussée. 

Donc prévoyez tout ce que j’ai dit au-dessus et surtout de quoi vous occuper.

 

Pour les mamans vous allez donc gérer seules le travail et les contractions.

Difficile je vous l’accorde mais rappelez-vous que vous n’êtes pas seules. 

Les sage femmes ont plus que jamais conscience du traumatisme de ces situations et seront là encore plus que jamais à vos côté pour vous aider et vous réconforter.

Pour les exercices à faire seule pour gérer les contractions : 

  • Comme vue durant les cours la respiration, les étirements, le ventre en avant, les mouvements du bassin (contre le mur, à 4pattes en faisant le chat)

  • Seule avec le ballon : assise face au lit, levez le lit au maximum avec la télé commande et faites dos étiré les mouvements seules 

  • Amenez une balle de tennis ou autre balle dure pour vous auto masser durant le monitoring si douleur dans le dos 

  • Et pourquoi pas ne pas vous servir de votre téléphone : appel en visio avec votre chéri qui attend de l’autre côté. Même loin, il pourra vous aider en respirant  avec vous.  

Donc messieurs prévoyez une paire d’écouteurs car si vous êtes 4 en salle d’attente ça risque d’être un joyeux bazar. 

L’humour des papas en salle de travail est d’expérience très importante pour vous les futures mamans alors soit vous laissez parler votre imagination le jour J en fonction de l’inspiration du moment (et je pense que c’est de loin ce qu’il faut faire vous êtes encore plus drôle dans votre spontanéité) soit ils vous restent quelques jours pour apprendre toutes les blagues de votre stock de carambar. 

  • Après la péridurale vous pourrez vraiment vous parler. Pour que les papas assistent vraiment au déroulé du travail je vous invite mesdames à rester, téléphone posé à côté de vous-même durant les examens médicaux de la sage-femme. Elles vont sans doute pour certaines trouver ça un peu too much mais je crois que si on vous annonce que le col s’ouvre moins bien que prévu ou que l’on envisage une césarienne il vaut mieux que le papa entende la sage-femme car avec l’émotion que cela peut engendrer vous pourriez maladroitement mal retranscrire son information et les papas ont toujours un regard apaisant dans ce genre de situation stressante.

 

Le moment fatidique de la sortie va arriver … Il sera donc là …

Mais messieurs cela risque d’être un chouille plus impressionnant que d’habitude. 

POURQUOI ? Car vous risquez d’être un peu déconnectés de la situation en ayant été mis à l’écart tout ce temps et d’arriver juste pour la sortie va peut-être vous faire l’effet d’un tsunami. 

Alors un peu de courage et tout ira bien mais c’est normal si vous avez le trac avant de rentrer. 

Aidez là, encouragez la, poussez avec elle. 

Embrassez votre enfant, votre femme et prenez vite une photo de vous 3 en salle. C’est important car après ce cours moment il vous faudra partir.

 

Laissez le t-shirt avec lequel vous étiez habillé avec votre odeur à votre femme. 

Elle pourra le mettre contre elle pour que le bébé sente votre odeur, elle pourra le sentir dans les moments de cafard le soir à la maternité. 

CAS N°3 : ABSCENCE TOTALE DES PAPAS :

Comment vous dire que je compatis au plus haut point. 

Comme dit initialement le pré-travail à la maison se fera avec lui.  

Mais il vous faudra la laisser à l’entrée des urgences maternité. 

Comme pour le cas N°2 je vous invite à rester connecter en visio ou téléphone tout le long. 

PREVOYER DES CHARGEURS DE TELEPHONE USB MESDAMES, CAR VOUS N’AUREZ PEUT ETRE PAS DE PRISE A COTE.

Vous pouvez l’aider même par téléphone encore une fois. 

  • Pour les plus originaux pourquoi ne pas donner un petit carnet à votre femme avec quelques petits mots doux, blagues… qu’elle pourra découvrir durant le travail. 

  • Pour la gestion des contractions c’est comme le cas N°2.

  • Pour la poussée : Négociez avec la sage-femme de garder le téléphone à côté essayez de trouver un endroit (avant que l’on s’installe, vous aurez 10 h à priori ça peut se trouver) ou le téléphone pourra être posé pour que vous puissiez pousser sans tenir le combiné et que les sages-femmes ne soient pas gênées dans leur pratique) 

  • Si vous ne connaissez pas le sexe du bébé, dites le  bien à la sage-femme que lorsqu’elle pose le bébé sur vous le sexe soit caché par la serviette. 

  • Prenez votre téléphone et soulevez la serviette pour le découvrir ensemble. 

L’arrivée à l’hôpital

A l’heure où le numérique est présent partout et largement critiqué nous allons enfin pouvoir en profiter, et nous en servir à bon escient.

 

Les protocoles des maternités sont encore très différents certaines autorisent l’entrée en salle d’accouchement d’autres partiellement et les plus précautionneuses interdisent complètement leur présence. 

Je vais donc en fonction de la situation vous donner des conseils. 

Le séjour en suite de couche

Pour toutes et jusqu’à nouvel ordre les papas seront interdits durant tout le séjour en maternité. 

Donc là encore je vous invite à faire des photos, des vidéos des soins (bains, soins quotidiens) …Pourquoi ne pas faire une photo d’écran de votre visio à 3 ? Ben oui quoi, cette situation inédite méritera bien d’apparaitre dans votre album photo de sa naissance. 

Le séjour sera court pour vous permettre de vite vous retrouver. Les sorties ont lieu au 2ème jour au lieu du 3ème (sous condition que tout le monde se porte bien). 

Pensez donc à vous organiser avec votre sage-femme (visite à domicile, en visio, au cabinet …)

Je conclurai simplement en vous disant que c’est vous qui écrivez l’histoire (médical à part).

Comme je le dis à chaque fois, restez concentrés sur les beaux moments. 

Et n’oubliez pas que l’on ne fait pas un bébé pour accoucher mais bien pour faire un enfant. 

C’est une situation exceptionnelle, mais vous êtes exceptionnel(les) et ce jour restera quoi qu’il en soit le début du reste de votre vie…

UN MOMENT EXCEPTIONNEL QUI MET AU MONDE UN PETIT ETRE TOUT AUSSI EXCEPTIONNEL.  

 

Je vous souhaite sincèrement et avec beaucoup de bienveillance le meilleur et beaucoup de courage et de force dans cette aventure.

 

Vous serez dans mes pensées durant toute cette aventure. 

 

CELINE RUMI 

SAGE-FEMME PARIS 18 

Coordonnées de votre sage femme

Céline RUMI, sage femme

19 rue ramey, 75018 Paris

Du lundi au dimanche 

9h -21h

06 10 33 91 58